Même si Clarika est une chanteuse peu connue du grand public, elle a aujourd’hui 20 ans de carrière dans le domaine, et 7 albums.

Son écriture fine et raffinée est truffée d’humour ainsi que d’un petit inventaire du quotidien dans lequel tout le monde peut se retrouver.  Souvent existentielle, ses chansons nous emmènent dans l’univers de cette femme pleine de doute et terriblement humaine.

A écouter de toute urgence.

1  – Beau comme un garçon (Ça s’peut pas)

Une chanson légère et drôle qui retourne un peu le cliché de la femme objet.

2 – Bien Mérité  (Moi en mieux)

La première chanson que j’ai découvert de Clarika. Un morçeau et un clip sublime qui synthétise parfaitement le style Clarika : De l’humour, de l’existentialisme (ici le determinisme), et de l’images fortes.

3 – Moi en mieux (Moi en mieux)

S’imaginer mieux, plus beau, plus intelligent, plus sage. Mais ne perdrait-on pas son identité ?

De très jolies paroles :

Et les jolis sillons
Qui poussent au creux des yeux
Sont des papillons
Qui exauceront nos voeux

4 –  Lâche-moi (Moi en mieux)

Un petit hommage aux mamans et aux enfants dans cette chanson ou Clarika nostalgique parle de sa fille avec beaucoup de tendresse.

PS : Dans l’album « La tournure des choses », il existe une sorte de suite à cette chanson qui se titre Mais non mon chat

5 – Sumangali (La tournure des choses)

La condition des femmes dans le monde et leur exploitation. Du point de vue d’une couturière Indienne.

6 – Robbie  (La tournure des choses)

Une déclaration d’amour amusante pour Robbie William qui nous rappel comment on peut fantasmer sur les célébrités.

7 – j’veux des lettres (La tournure des choses)

Qui ne voudrait pas ouvrir sa boîte aux lettres et découvrir une enveloppe contenant une lettre d’un ami ? C’est invraisemblable mais tellement charmant ! J’veux des lettres !!!!

8 – Je Ne Te Dirai Pas (De quoi faire battre mon coeur)

Issue d’un album marqué par la rupture mais aussi par un certain mordant. Quand la dérision permet de supporter les blessures.

9 – Le choix (De quoi faire battre mon coeur)

Encore de l’existentialisme chez Clarika. Ou sont nos choix, qui sont nos choix même ? Les forces qui nous submerge et qui font de nous ce que nous sommes.

10 – Dire qu’à cette heure (feat. Alexis HK) –  (De quoi faire battre mon coeur)

Dire qu’a cette heure, y’a forcement, des gens qui s’aiment. Un petit extrait de concert. Le son n’est pas bon mais ils ont l’air de passer un bon moment !

A bientôt pour découvrir d’autres artistes 🙂